Les élèves de 3ième et 4ième ont écrit des textes pour se rappeler leurs deux écoles

avant l'ouverture de leur nouvelle école le 10 avril 2016.

 

pdfLes couloirs - les toilettes

pdfLes jeux et l'école provisoire

pdfLe potager et les préaux

pdfLes maquettes et le chantier

pdfLes modules

pdfLauzelle de 2014 à 2016 et de 1991 à 2014

pdfLes zones dans la cour et le bac à sable

 

 

Nous y sommes presque... encore quelques caisses à préparer et nous emménagerons après les vacances de printemps. En tout cas, notre nouvelle école n'attend plus que les enfants.

P1090941 1P1090942P1090943

 

Jeudi 24 mars 2016, nous sommes allés passer la récréation dans la nouvelle école. Mais en arrivant, il y avait d'abord la chasse aux œufs. La cour était remplie de chocolat emballés dans des jolis papiers colorés. C'était très beau.

Les enfants de 1e et 2e années des classe d'Isabelle et de Maureen avaient revus les règles de l'ancienne cour avec les modules et sont passés dans toutes les classes pour les reproposer à tout le monde afin que les récréations de la première semaine de la rentrée se passent sereinement. On a pu vivre la récréation comme elle sera le 11 avril. Tout le monde était content de la nouvelle cour.

départ 01

départ 02

IMG 4174 lowIMG 4175 lowIMG 4193 low

Le 13 novembre 2015, nous avons été planter nos 10 arbres dans la nouvelle école. Il y avait 10 groupes d’enfants d’âges différents. Chaque groupe avait décoré son arbre. On a fait la fête des arbres en faisant des rondes au son de la cornemuse de Miro.

arbre 1arbre 2

arbre 3arbre 4

arbre 5arbre 6

arbre 7arbre 8

arbre 9

 

DSC00303 low

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La semaine du 16 au 20 novembre 2015, les classes de 3ième et 4ième années sont parties en classes vertes à Clerheid (près d'Erezée)

 

 

 

Mardi 24 mars 2015, la classe de 4ème est allée à la Journée internationale du handicap. Nous avons été accueillies par des animatrices très gentilles qui étaient des étudiantes du Kot à projet « Le kot-animation-Cognée ». Elles avaient de beaux sourires ! 

IMG 5548 texte 7 resultat

 

 

 

 

 

Dans cet atelier, on devait dire si les personnes étaient handicapées ou non handicapées juste en regardant les photos. On a ainsi remarqué que les personnes handicapées ne sont pas différentes de nous.

IMG 5636 texte 1 resultatIMG 5638 texte 1 resultat

IMG 5635 texte 1 resultat

IMG 5632 texte 1 resultat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chiens guident les handicapés et les aident dans la vie de tous les jours.

IMG 5534 texte 2 resultatIMG 5543 texte 2 resultatIMG 5555 texte 2 resultatIMG 5561 texte 2 resultat

IMG 5574 texte 3 resultat

 

Nous avons appris qu’il ne fallait caresser les chiens sur le crâne parce qu’il risque de vous mordre. Il y a des chiens qui aident les personnes en chaise roulante. Si la personne perd ses lunettes, le chien l’aide à les retrouver. Il rend soigneusement l’objet à son maitre.

 

 

 

 

 

 

 

C’était  chouette  car  on  a  pu  essayer  des  transports  que  les  handicapés  utilisent pour se déplacer.

IMG 5668 texte 4 resultatIMG 5686 texte 4 resultatIMG 5697 texte 4 resultatIMG 5698 texte 4 resultat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette activité était chouette car on a pu apprendre plein de mots en langue des signes.

IMG 5679 texte 5 resultatIMG 5710 texte 5 resultatIMG 5719 texte 5 resultat

 

 

 

 

 

Nous avons remarqué que les handicapés chaise roulante ne pouvaient pas passer une bordure de plus de 1 cm.

Pour monter des côtes il faut être un expert c’est à dire avoir de la force.

IMG 5606 texte 6 resultat

IMG 5625 texte 6 resultatIMG 5627 texte 6 resultatIMG 5662 texte 6 resultat

 

 

 

 

 

Comme gouter nous avons eu des crêpes. Miam ! Elles étaient trop bonnes.

IMG 5678 texte 8 resultat

IMG 5671 texte 8 resultat

Quelques impressions d’enfants sur cette journée

« J’ai appris beaucoup de choses. C’était triste de comprendre qu’une personne souffre. J’ai pu essayer une chaise roulante. » Cléa

« Je trouve que c’est une bonne action pour les handicapés. » Élise

« C’était cool d’essayer une chaise roulante. Mais ça m’a impressionné de voir qu’il y a autant de difficultés pour les handicapés. » Leano

« On est tous différents. » Martin

« J’ai adoré cette journée et j’ai adoré quand j’ai promené les chiens. » Anouk

« C’était chouette. Les activités étaient chouettes. Les gens étaient sympas. Je me suis bien amusé sur la chaise roulante. » Rafaël

« J’ai bien aimé car j’ai appris que ce n’est pas le physique qui compte et j’ai appris des mots en langage des signes et plein d’autres choses. C’était chouette aussi car nous avons pu promener des chiens qui aidaient des handicapés. » Anaïs

« On est tous différents. Il  ne faut pas avoir une mauvaise impression sur les handicapés. Ils sont comme nous, ils sont la race humaine. Ils ont d’autres richesses que nous. » Maïssa

« Ils souffrent beaucoup. Rien que pour rouler sur 10 m, ça demande beaucoup d’efforts. » Mounji

 

Les maternelles de Lauzelle explorent en touchant, manipulant, construisant, goûtant ...

IMG 35081000p

IMG 35091000pIMG 35101000p

IMG 35121000pIMG 35181000p

... et des jeux dans la cour.

IMG 35321000pIMG 35331000pIMG 35341000p
IMG 35401000pIMG 35441000pIMG 35461000p

DSCN0298 400Lors de l’animation, Rose, Gérard et Léopold sont venus en classe nous expliquer comment ils vivaient au Congo à l’époque où celui-ci appartenait à la Belgique (1908-1960).

Ils nous ont expliqué qu’il n’y avait pas de télé ni de douche et qu’il n’y avait que de l’eau de la rivière dans laquelle ils se lavaient ou buvaient.

Le travail était pénible, ils travaillaient 24h/24h.

Les maisons des habitants ressemblaient à des cabanes.

Après avoir profité des ressources naturelles du Congo Belge (minerais, caoutchouc, cuivre, diamants), des ressources forestières (bois tropicaux), des sols et climats propices à une agriculture fertile (café, cacao), le roi Baudouin proclame le Congo indépendant en 1960.

cartes.htm txt carteCongo 200Nous avons comparé la carte du Congo (pendant les colonies) et une autre de

la RDC actuelle (République Démocratique du Congo).

Nous avons travaillé en groupes avec ces personnes pour réaliser un panneau. Nous avons déchiré dans des journaux des images violentes/non violentes ainsi que des mots.

C'était très chouette d'accueillir des personnes dans notre classe.

Odile et Céphas

 

 

 

DSCN0306 400

DSCF7816 400Un jour, deux personnes nous ont joué une pièce de théâtre à l'école pour nous sensibiliser à notre surconsommation.

Pour commencer, nous avons realisé 2 challenges. Nous avions le choix entre :

  • préparer une soupe avec des légumes de saison,
  • boire de l’eau pendant une semaine,
  • apporter des vêtements de seconde main,
  • organiser un petit déjeuner équilibré à l'école.

Nous avons choisi de boire de l’eau pendant une semaine et d'apporter des vêtements dans le magasin de seconde mains "ATOUTAGE" situé à Louvain-La-Neuve.

Ensuite, nous avons réalisé deux défis :

Le premier était de travailler en groupes, de rechercher des informations sur  internet, de résumer des articles sur les thèmes suivants :

  • le travail des enfants,
  • la surconsommation,
  • les magasins Oxfam,
  • les publicités,
  • le commerce équitable.

Les panneaux ont ensuite été présentés aux élèves du primaire.

Le deuxième défi était de réaliser un marque-page avec des mots-clefs et dessins sur les thèmes.

Pour conclure notre projet, nous avons passé une journée à Mons.

DSCN0522 400

Nous avons joué au magasin pour découvrir les matières premières et nous avons joué des jeux de rôles pour comprendre la maltraitance de certains producteurs de cacaoyers en Afrique. On a compris l'importance du commerce équitable.

C'était un très chouette projet !

DSCN0515 400

Réfléchissons avant d'acheter pour devenir des consommateurs responsables.

Théo, Matteo et Eliott

Chaque année, les élèves de 5e passent leur brevet PROVELO. Cette année, c’était notre tour...
Pour avoir son brevet, il faut appliquer les trois règles d’or qui sont :

P1140274 400

  1. prendre sa place
  2. montrer ses intentions
  3. bien regarder, bien écouter

 

1) Prendre sa place, c’est :

Ne pas rouler dans la rigole mais ne pas rouler au milieu de la route. C’est circulé plus ou moins à un mètre du bord.

2) Montrer ses intentions, c’est :

Prévenir les autres conducteurs de ce que l’on va faire, car il ne peuvent pas le deviner.

P1140339 400

3) Bien regarder, bien écouter, c’est :

Ne pas écouter de musique ou être au téléphone et bien regarder devant soi, à droite, à gauche et derrière.

Pour passer son brevet, il y a quelques épreuves théoriques (sur papier) :

  • connaitre les différents panneaux routiers ;
  • connaitre le bon comportement qu’il faut avoir sur la route ;

Il y a aussi deux épreuves pratiques (dans la cour de l’école et sur la route)

  • travailler l’agilité (dans la cour) ;
  • le parcours Provélo (rouler sur la route).

Pour préparer tout ça, nous avons travaillé nos vitesses sous la drache !:)
Et nous avons regardé deux fois une vidéo PROVELO !

P1140336 400

En conclusion, il y a beaucoup de mémorisation et de savoir-faire…
Il ne faut pas prendre ce brevet à la légère car il nous est très utile !

 

Amandine et Gabrielle

DSCN0553 400L’ENCBW est une école à Louvain-La-Neuve pour devenir instituteur/trice.

Nous sommes allés sur place pour passer une super matinée de jeux animés par des futurs instituteurs/trices.

A l’entrée, nous avons été accueillis par des étudiants déguisés. Pour monter les étages, il fallait résoudre des énigmes. Pour participer à un atelier, il fallait piocher un objet dans une boite.

 

Les plus chouettes ateliers étaient :

Les déguisements :

Au début, on a dû choisir des déguisements et des accessoires, puis faire de supers photos !

 

DSCN0562 400

DSCN0563 400

La relaxation :

Nous sommes entrés dans une petite cabane. La dame nous a raconté une histoire.
Elle nous a demandé de fermer les yeux. À plusieurs passages de l’histoire, elle mettait sa main sur notre main, notre ventre…

Tilly et Lilith

 

DSCN0580 400Les élèves de 5e année ainsi que ceux de 4e et de 6e ont participé aux voies de la liberté.

Cet événement a eu lieu le 5 mai 2014 à la place de l’Université à Louvain-La-Neuve.

Un mur de caisses en carton a été dressé. Après un spectacle de danses, des représentations poétiques et musicales, le mur a était détruit et nous l’avons tous franchi. C'était un moment très symbolique.

Avant de se rendre sur place, nous avons travaillé en classe sur le thème des murs. Chaque groupe a lu un article du JDE (Journal des enfants) du 2 octobre 2010 et l’a présenté aux autres dans le but de se rendre compte qu’il y a encore des murs dans le monde d'aujourd'hui. Que très souvent, les murs se forment à cause d'un manque de communication, d'incompréhension.

En conclusion, pour éviter de créer des murs "artificiels" entre nous, nous devons communiquer directement lors d'un conflit.

DSCN0585 400

Kamal et Achille

 

Quatre chouettes animations nous attendaient pendant les trois premiers jours de notre semaine !
Ça s’est passé comme ça…

Lundi 24 mars:

Infiniment petit

DSCN0404 400Nous sommes entrés dans la salle (que l’on a eu difficile à trouver) et là, on a vu un homme devant un tableau et énormément de microscopes.
On s’est assis en petits groupes de 4 et il nous a demandé d’observer de petits carrés de couleurs déposés sur notre table.
Nous les avons observés à l’œil nu, à la loupe et au microscope.
Cette animation était vraiment géniale !

 
 
 
 
Terre, Terrain, Territoire

DSCN0415400.jpgQuand on est entrés, c’était impressionnant de voir la carte de Namur et celle de la Namibie (Afrique) étalées sur le sol en grand. Les dimensions étaient d’environ 6 mètres sur 4 mètres.
On a dû réaliser des défis et pour les résoudre, on s’est aidé de ces cartes.
On s’est vraiment bien amusés !

 

 

 

 

 

Mardi 25 mars:

Du plan au solide

De la géométrie ? PFFF !  On n’a pas très envie d’y aller !
Mais quand vous y êtes, vous n’avez plus envie de faire demi-tour !
Nous avons replacé les bâtiments (des solides) au bons endroits sur le plan de l’architecte.
Nous avons découvert que l’on pouvait mesurer avec l’eau, le sable.
Nous avons calculé la capacité de 3 piscines en faisant déborder l’eau contenu dans chaque piscine.

C’était tout simplement COOL !

Mercredi 26 mars

Evolution sur terre

DSCN0429 400Une dame nous a parlé de l’évolution de la Terre.
C’était chouette car on a fabriqué une horloge du temps.
Nous avons appris beaucoup de choses sur la Terre.
Merci le Printemps des sciences et Noëlle !

Chloé et Gabriel

 

 

 

 

 

 

 

DSCN0247 400Tout au long de l'année, nous avons réalisé des expériences sur l'air et observé les réactions de mélanges de substances.

Exemples : la formation d'un volcan (bicarbonate de soude et vinaigre), la création de sel de bain (mélange d'eau avec du bicarbonate de soude, du gros sel, une eau de senteurs et du colorant), la formation du lait caillé (mélange de vinaigre et de lait), la production d'électricité (eau distillée, sel, bicarbonate de soude, vinaigre).

 

Voici une chouette expérience à tester chez vous :

« Comment rendre de l’argent propre ? »

Matériel :

-       3 verres

-       jus de citron

-       jus de pomme

-       lait

-       pièces de monnaie (centimes et euros)

Déroulement :

Nous avons dû tester tous les liquides afin de trouver lequel fonctionnait…

À vous de faire l’expérience pour connaitre la réponse !

Diégo et Benjamin

IMG 1011 400IMG 1012 400

coursEau 1coursEau 2
Nous avons marché le long de la Lomme et nous avons calculé la vitesse avec laquelle elle coule.
Notre guide nous a expliqué que le cours d’eau, la Lomme peut s’écrire de trois façons différentes : Lomme, l’Omme et  Lhomme.

Sur le pont d’Éprave, il s’écrit comme ça...
Nous avons calculé la vitesse du cours d’eau en jetant des bouchons (a, b et c) et c’est le b qui a été le plus rapide.

Après différents calculs, nous avons découvert que la vitesse était de 1 km/h.
Le guide nous a dit qu’il y a des invertébrés sous les cailloux.
On a repéré la rive droite et la rive gauche en regardant le sens du courant.
Ainsi que l’amont et l’aval en montrant du doigt.

Et enfin que la Lomme se trouve en dépression Fagne Famenne.

P9090013.JPG

Matteo et Kamal

grotteHanLes grottes sont situées en Famenne près de Han-Sur-Lesse. Elles sont une des plus grandes de Belgique.

Elles ont été crées grâce à l’eau de pluie et à l’eau de la Lesse qui ont creusé le calcaire. Des stalactites et des stalagmites se sont formées.

Comment les reconnaitre ? Il existe un moyen mnémotechnique pour différencier les deux. Avec les lettres de la dernière syllabe, on peut faire la différence : Stalactite, la lettre T nous indique que ça tombe. Stalagmite, la lettre M que ça monte.

Les grottes ont été aménagées pour pouvoir les visiter. Avant, on utilisait des torches dont la fumée laissait des traces noires par endroits. L’installation de l’électricité a permis d’éviter ce problème.

La température est de 13° toute l’année. La Lesse se fraie un chemin dans ce grand souterrain et ressort d’un autre côté. Quand la grotte a été aménagée, on a mis des des marches. Il y en a 508 en tout !

Les plantes présentes dans la grotte, se trouvent près des lampes car elles sont apparues grâce à l’humidité et à la lumière et les spores transportées par les vêtements des visiteurs

A peu près au milieu de la visite, un spectacle son et lumière est à découvrir. Et à là fin,  la tradition veut qu’un coup de canon soit tiré.

Florian et Céphas

P9110119

On y mangeait très bien !

Chacun avait sa serviette que l'on ne changeait qu’après 6 repas.

Celle-ci était accrochée à notre chaise.

On allait se servir soi-même.

Le restaurant était très grand, il y avait 3 tables de 12. On  a choisi nos places et le mercredi, ceux qui le voulaient changeaient de place. On rigolait comme des fous, on s'est fait évidemment gronder.

Il y avait des serveurs devant la cuisine avec un chariot à roulettes. Sur ce chariot, il y avait ce que nous allions manger. On faisait la file devant et les serveurs nous servaient.

C'était drôle car le mercredi matin, on a eu deux distributeurs de céréales, un avec des pétales de maïs sucrés et un autre avec des boules au chocolat.

Le vendredi, on a même eu des croissants chauds.

Le jeudi soir, quand nous sommes allés devant la table, on a vu des pizzas, on était vraiment contents !

Vendredi, pour le dernier jour, nous avions chanté pour remercier les serveurs, les serveuses et les cuisiniers car ils nous ont vraiment gâtés.

C'était  délicieusement  bon !

Chloé